WHCL Tai Chi Chuan

Whcl 1920

L'école WHCL suit le style Yang Originel du Tai Chi Chuan, 太极拳 ou Taijiquan en chinois, où 

prédomine le travail de l'énergie appelée Qi ( ou "chi") selon le style familial de la famille Yang.

Contact : whcl.taichi@gmail.com

F20d105ee8ae7e93b5afa452eaddcdbe martial artist wing chunSignification du Taijiquan (Tai Chi Chuan ou Taichi Chuan) : sa  traduction est " Boxe du Faîte Suprême ". L'expression " Faîte  Suprême " (Taiji) rappelle qu'il intègre les grands principes de la  cosmogonie taoïste. Le mot " Boxe " (Quan, littéralement Poing)  souligne lui que son origine est avant tout martiale, même s'il est  également une pratique de santé (de " longue vie ") et peut être  pratiqué sous cet aspect uniquement.

On retrouve, dans les principes théoriques et pratiques du Taiji Quan, les applications du Yin et du Yang (principes directement liés au concept philosophique de " Taiji "), par exemple dans les notions de Vide et Plein, Ouvert et Fermé, Inspiration et Expiration. De même, leurs principes étant également communs, le Taiji Quan est aussi intimement lié à la médecine traditionnelle chinoise, notamment dans ses objectifs de mise en circulation du Qi ( ou "chi" l'énergie) dans les méridiens d'acupuncture et dans l'attention particulière portée à certains points.

Le Taijiquan met avant tout l'accent sur l'utilisation de l'énergie. C'est pourquoi on dit qu'il fait partie de la famille des arts martiaux " internes " (comprenant deux autres branches principales : Xingyi Quan et Bagua Zhang) par opposition aux arts martiaux " externes " (connus sous le nom de Kungfu en occident, ou encore, de manière plus appropriée, de Wushu) dans lesquels la recherche est portée principalement sur le développement des capacités physiques.

Kung fu shaolin 600x511

Deux versions existent quant à l'origine du Taiji Quan en Chine. Toutefois, le fondateur généralement reconnu serait Chen Wangting qui vécut au milieu du 17ème siècle dans le village de Chenjiagou (province du Henan en Chine) où l'on retrouve les premières traces historiques de son existence dans des annales écrites. Une origine, plus mythique celle là, fait remonter sa création au 12ème ou 15ème siècle à l'ermite taoïste Zhang Sangfen. Un jour, au cours d'une méditation, l'attention de ce moine fut attirée par les cris perçants d'un oiseau combattant un serpent. L'ermite comprit que ces ébats revêtaient une signification profonde. Il y voyait la suprématie de la souplesse sur la force, de la concentration sur la dispersion. C'est ainsi, d'après la légende, que Zhang Sanfeng s'inspirant de ce combat, créa le Taiji Quan. La deuxième hypothèse n'accorde aucun crédit à la légende du serpent et de l'oiseau. Zhang Sanfeng aurait fait un séjour au monastère de Shaolin dans la province du Henan pour s'initier aux techniques de combats pratiqués par les moines. IL aurait trouvé que ceux-ci faisaient un usage excessif de leur force musculaire, ce qui est néfaste pour le souffle originel (ou Yuan Qi). Pour remédier à cet inconvénient, il aurait modifié ces techniques de combat, et de cette modification serait né le Taiji Quan.

Lignee

 

Les maîtres de Taichi Chuan du Style Yang au cours du temps.

 

WHCL, "Wo Hu Cang Long" signifie "Tigre accroupi, Dragon caché", dans la mythologie chinoise le combat entre ces deux animaux légendaires représente l'alternance entre le Yin et le Yang, comme dans le cercle.

L'école WHCL perpétue donc l'enseignement acquis auprès d'un disciple de Maître Chu King Hung et de stages avec le Maître.

 

Les cours sont donnés à Sallanches par Franck Sadrin, pratiquant le Taichi Chuan de Style Yang Original. Les cours comprennent aussi des exercices taoistes et du Qi Gong, de la méditation.

Pour améliorer votre souplesse, acquérir une meilleure respiration, retrouver du calme et soulager votre dos, venez essayer le Taichi Chuan, cours le vendredi de 12h30 à 13h30 et le soir de 19h30 à 20h30 au 91, Quai de Warens, Sallanches (74). 

Moi taichi2Moi taichi1

 
×